L’atelier socio linguistique, ça sert à quoi ?

19 février 2021

Elles ont entre 30 et 65 ans. Toutes ont le même objectif : l’apprentissage du français, étape indispensable à leur intégration, et ce, malgré la difficulté de son acquisition. Cet atelier sociolinguistique est essentiel pour ces personnes en quête d’intégration. Il leur permet notamment de sortir de leur quotidien.

L’isolement est une conséquence directe de la difficulté à s’intégrer. C’est pour cette raison que le fait de participer à ces ateliers, avoir conscience qu’une structure est ouverte avec des personnes présentes pour les accueillir peut s’avérer être un soutien primordial.

Le contenu des séances s’inspire d’événements concrets, au plus près de la vie quotidienne des apprenantes. Expliquer à d’autres personnes où elles habitent ? Prendre rendez-vous avec la maîtresse de leur enfant ? partager une recette ? Faire une liste de courses, visiter la médiathèque de Nîmes, comprendre à quoi elle sert … Jeudi dernier, nous avons travaillé sur les petites annonces, comment les comprendre, comment en écrire une ; l’objectif étant toujours le même : faciliter la compréhension du monde qui les entoure et se faire comprendre.

Les séances peuvent aussi avoir comme second objectif de réduire la fracture numériquePar exemple, se servir de son smartphone pour envoyer un sms, ou se servir d’une appli comme « j’apprends » ou «happy Fle» pour travailler librement et autrement la langue française. Et l’objet d’un cours à venir sera d’apprendre à naviguer sur le site internet de la SNCF afin que les participantes puissent consulter les horaires, trouver leur trajet et réserver un billet en toute autonomie.