Des fins en fêtes

Des fins en fêtes

Le mois de juin c’est la fin de nombreux cours et ateliers. Il n’était évidemment pas question de finir sans moments de convivialité que ce soit pour les cours de batterie, de théâtre, d’Occitan ou encore de l’accompagnement scolaire. S’il est primordial de savoir animer ces ateliers, il nous importe également de savoir les clôturer.

Le théâtre tout d’abord a pu enfin faire sa représentation de fin d’année après 2 ans de Covid. Les 3 groupes ont proposé des scènes d’une grande qualité devant un public d’une centaine de personnes. Même la coupure de courant au milieu du spectacle n’a pas freiné les prouesses théâtrales. Il se dit même que 2 groupes pourraient rejouer lors du festival de Saint-Geniés de Malgoirés à l’automne.

La section batterie s’est aussi mis en mode audition le lundi 13 juin dans la magnifique petite cour de Temps Libre. Si nous avons que quelques élèves sur ce magnifique instrument, quelques élèves guitaristes sont venus partager le plateau musical et c’est ainsi que la cour était remplie d’une quarantaine de personnes.

La section Occitan a fait son après-midi lecture de textes en pleine canicule. Alors que l’événement était prévu au jardin de l’Ortalet, le public s’est finalement réfugié dans les locaux de Temps Libre à la fraiche. Un beau moment culturel pour les personnes présentes.

Et que dire de la fête de l’accompagnement scolaire qui a elle aussi subi la semaine caniculaire. Rapatriement à Temps Libre, jeux d’eau et salle climatisée pour les parents ont permis un magnifique moment convivial entre les familles et l’équipe de bénévoles et de salariés.

 

 

Arrivée du cadre instagrammable

Arrivée du cadre instagrammable

Samedi 16 avril a vu l’aboutissement d’un Projet de Jeunes issus de Temps Libre avec l’inauguration en présence de M. le Maire ainsi que de plusieurs élus de la commune : Le cadre Instagrammable. Il est installé au Parc Barral à Saint-Geniés de Malgoirés, il permet à tous les visiteurs du lieu de s’y prendre en photo en souvenir ou de le publier sur les réseaux sociaux. Cet objet artistique a pour vocation de valoriser les villages en attirant le regard sur ce site merveilleux qu’est ce parc.

Cette idée vient d’une démarche artistique d’élèves adolescents de l’association consistant à regarder « en dehors du cadre ». Leurs réflexions a été nourrie par plusieurs visites que ce soit à l’Expo de Ouf à Nîmes ou encore au musée de Dali en Espagne. Ce projet a été soutenu par la Caf du Gard et le Conseil Départemental dans le cadre de l’appel à projet jeunes. Gageons que des tas de photos vont fleurir à partir de cette idée créative.

Le Hip Hop se relance avec un stage en Juillet 2022 du 20 au 22

Le Hip Hop se relance avec un stage en Juillet 2022 du 20 au 22

En partenariat avec l’association All Style, L’espace Socio-Culturel Temps Libre organise un stage d’initiation aux cultures urbaines du 20 au 22 juillet 2022 dans ses locaux à Saint-Geniès de Malgoirès.

Ce stage est à destination des enfants de 7 à 12 ans, il est sur 3 jours complets. Le groupe vivra des animations autour de la danse hip hop et du graff. Les intervenants spécialisés dans leurs disciplines vont permettre à chacun de découvrir, s’initier à ces arts de rue tout en s’appropriant la culture hip hop et de ces valeurs artistiques telles que la pensée “hors du cadre” et humaines telles que l’unité des peuples.

Le stage s’adresse à tout le monde…

Il n’y a pas de niveau exigé, un débutant tout comme un enfant ayant déjà pratiqué sont les bienvenus, les intervenants géreront les groupes de niveaux afin que l’apprentissage soit facilité pour chacun.

Le tarif du stage est de 60 euros pour les 3 jours.

Attention le prix ne comprend pas le prix du repas du midi, chaque enfant devra apporter son repas. Le groupe sera bien entendu sous la surveillance des adultes et resteront dans les locaux de l’association.

 

 

Les aventures de la boîte à lire

Les aventures de la boîte à lire

Depuis l’arrivée de nos boîtes à lire sous forme de “frigos”, on se disait que le plus dur était fait. Que neni !!!

Tout d’abord, nous avons subi l’assaut de horde de dons. Des livres, il en est arrivé comme s’ils en pleuvaient. Dés que nous tournions le dos, hop, un nouveau sac était devant la porte avec des ouvrages récents ou non, connus ou non, pour enfants ou autres etc. Bref, il a fallu demander aux “donateurs” de différer leur plaisir d’offrir. A l’intérieur, Gaëtan s’est transformé en responsable des stocks entre les arrivées et les départs de livres.

Ensuite, nos frigos si bien en place ont du être déplacés car un échafaudage s’est installé. Un voisin souhaitant réaliser des travaux de toiture à juste titre nous a conseillé de les enlever de peur qu’une tuile vienne les abîmer. Donc les frigos ont été “bougé” de quelques mètres.

Cependant, ce n’était rien à côté du fait majeur : quelqu’un nous a volé note boîte à dépôt de livres. Si si une boîte en plastique coutant 3 francs six sous. Une personne à l’humour sans faille nous a affirmé que c’était probablement pour la rapporter pleine de romans. Alors on attend, crédule que nous sommes.

Pourtant, nous sommes ravis d’évoquer ici le travail artistique des jeunes de la section “Arts Plastiques”. Les collégiens ont investi l’extérieur des frigos comme des supports au street art. Ils avaient visité l’expo de ouf dans le quartier Nord Gambetta de Nîmes. Ils étaient impatients de mettre leurs griffes sur les frigos.

Après avoir conçu des esquisses, ils se sont lancés, sous l’œil bienveillant et exigeant de Sabine, avec des marqueurs et des bombes sur chaque face des frigos. On a vu apparaitre des couleurs, des mots, des dessins et des blases.

La culture, dans la culture, autour de la culture pour la culture. Vive la culture populaire !!

De nouveaux horizons artistiques

De nouveaux horizons artistiques

Ce mercredi 23 septembre, le groupe d’ado du cours d’arts plastiques a visité sa 1ère expo de “StreetArt”. Accompagnés de Sabine et de Stefan, ils ont eu droit à une visite guidée de l’expo de ouf 9. Cette expo est particulière car elle se trouve dans les rues du quartier gambetta à Nîmes. D’ailleurs, sans notre guide, il y a des œuvres magnifiques qu’on n’aurait jamais trouvé.

Ils ont ainsi pu découvrir de nouveaux artistes, univers et techniques. Certaines performances sont à couper le souffle, le niveau de détails de précision avec les contraintes matérielles et de temps ont impressionné le groupe.
Sabine va pourvoir s’appuyer sur cette sortie pour permettre aux jeunes d’expérimenter de nouvelles choses en Arts Plastiques.