Le festival L’Ortalet, une réussite

Le festival L’Ortalet, une réussite

Si les Guinguettes existent depuis 3 saisons, c’était la 1ère année que l’on organisait à Temps Libre le Festival de L’Ortalet. Et il est l’heure de faire le bilan.

Tout d’abord en quelques chiffres :

  • 10 événements cumulés de mai à septembre (guinguettes, chant occitan, lecture de textes, bœuf musical et concert pour bébés). Bref, il y en a eu pour tout le monde de 0 à 107 ans.
  • 779 visiteurs dont 48% sont venus en familles.
  • Ce festival a dépassé nos frontières habituelles puisque près de 15 communes dont plusieurs hors Leins Gardonnenque ont été représentées.

Ensuite nous tenons à préciser que ce festival a eu lieu dans un contexte pandémique “changeant” (pass sanitaire notamment). Nous avons du modifier nos protocoles au fur et à mesure des soirées et ce ne fut pas si simple.

Puis, il faut remercier toutes les personnes qui ont permis que ce festival existe. Dans un 1er lieu il faut mettre à l’honneur François Chassang qui coordonne et anime ce festival. Après nous avons une pensée pour tous les bénévoles et salariés qui ont géré ces soirées (buvette, installation, communication, M. Covid…). Enfin nous devons remercier les groupes et artistes qui sont venus animer tous ces espaces bénévolement ou à un coût plus que raisonnable. C’est grâce à toutes ces personnes que ce festival1 a vécu.

Enfin, nous tenons à remercier tous les visiteurs qui ont apporté leur bonne humeur, leur sourire, leur joie, leur temps et leur envie d’échanger…

De la graine à l’assiette Episode 2

De la graine à l’assiette Episode 2

Rappelons-nous de quel projet formidable nous parlons ici. C’est l’idée un peu folle de voir les enfants de Terre de Loisirs cultiver pendant plusieurs mois leurs propres récoltes afin d’en préparer au moment venu leur propre repas.

Le dicton dit « en Mai fait ce qu’il te plait ». Nous ce qu’il nous plait c’est jardiner avec François.

Les enfants de Terre de Loisirs ont repris le chemin du jardin pédagogique de l’Ortalet pour continuer à cultiver.

Les petits Gloutons ont arraché avec ardeur les mauvaises herbes afin que les pois gourmands ne soient pas envahis. Malgré les arrosages naturels des jours précédents ils ont pris leurs petits arrosoirs, l’un derrière l’autre tel une colonne de fourmis : les voilà en action !

Très soucieux de ne pas renverser de l’eau en chemin, ils enchainent les aller-retours.

Après avoir planté les pois gourmands et semé les carottes, il est temps de mettre les plants de salades en pleine terre.

Tour à tour les groupes des Pandas et des Gloutons s’y attellent, avec toujours autant de ferveur.

A la mi-mai les pois gourmands ont bien grandi. Mais où sont les Petits Gloutons ?

Cherchez-nous, coucou, coucou on est caché par les pois gourmands !!!

De la graine à l’assiette Episode 1

De la graine à l’assiette Episode 1

Nous attendions impatiemment les premiers rayons de soleil pour commencer l’un des projets phares de Terre de Loisirs : « De la Graine à l’assiette ». Et finalement, c’est durant ces vacances que revient le beau temps !
En partenariat avec le jardin pédagogique de Temps Libre, les groupes des petits gloutons et des pandas volants ont pu ce matin commencer à réaliser cette belle idée. Grâce aux animations liées à ce projet, les enfants pourront découvrir les joies du travail de la terre, percer les mystères de la nature et les secrets du jardinier, jusqu’à la dégustation de leur récolte.
Avec entrain, nous avons ont eu le privilège d’une visite de « l’Ortalet », guidés par François, jardinier et bénévole à l’association, nous voici enfin sur notre nouveau terrain de jeu et de découverte !
Petites et grandes mains ont ensuite empoigné la fourche bêche pour retourner la terre et observer la faune du sol, petits amis du jardin. Puis, après avoir ratissé la terre, des sillons furent creusés par notre hôte au moyen d’un buteur rayonneur pour y semer nos première graines.
3 graines de pois gourmand par trou permettront de nous assurer que germe au moins une pousse ; et si plusieurs plants venaient à sortir, grandir ensemble les rendrait plus fort !
Enfin, leurs plantations bien arrosées, les enfants, avec l’espoir de vite découvrir le fruit de leur labeurs ont quitté François et le jardin en chanson…
Bientôt, tout les légumes, au clair de lune, seront en train de s’amuser….
On partage l’idée du jardin partagé, belle idée

On partage l’idée du jardin partagé, belle idée

Le jardin pédagogique l’Ortalet géré par Temps Libre à travers notamment son réfèrent, François, est une belle réussite. C’est sûrement pour cela que ces jolies pousses font des graines de partout.

Tout d’abord, il y a des idées de jardins partagés qui se pensent dans les villages sur notre bassin de vie. Ayant eu écho de la vie de l’Ortalet, François est  en contact avec des groupes de personnes qui souhaitent se lancer dans cette aventure collective. On peut citer ici le jardin de l’Alasc à Ledignan dont des bénévoles ont participé à la formation “Permaculture”. On peut aussi évoquer un projet très avancé à Mauressargues. Une équipe hyper motivée a déjà le terrain et les idées. François les accompagne en faisant partager son expérience à Temps Libre.

Ensuite, dans le cadre de notre démarche de “centre social”, nous avons réfléchi à des projets de “micro service” entre particuliers. Sûrement aussi que le 1er confinement a laissé des traces. François a traduit tout cela dans une idée de “partage de jardin”. L’idée est de faire se rencontrer des personnes qui ont de l’espace mais plus les moyens de les cultiver (moins de force ou de temps) et des personnes qui ont les moyens de cultiver mais pas de jardins. François est en train de mettre en place ce système dont Temps Libre serait le pivot tout en laissant la place aux habitants de s’approprier le projet.

Une vrais démarche d’éducation populaire en soit !!

Photo de Elisabeth Begot

Photo de Elisabeth Begot

On s’active au jardin

On s’active au jardin

Souvent, nous associons activités au jardin avec le printemps et l’été…

Mais, au jardin pédagogique de l’Ortalet, nous ne savons que trop que la belle saison se prépare bien avant. Car, jardiner c’est aussi l’éloge du temps long, celui qui affronte l’immédiateté de nos vies. Ici, pas question de se dire, je veux un bon sol tout de suite et maintenant. Il faut se caler sur la vie du sol. Début novembre, les bénévoles sont allés chercher du fumier auprès d’un propriétaire de chevaux pour amender la terre des parcelles. Pendant que les légumes d’hiver poussent à la perfection, à certains endroits, des engrais “verts” sont semés afin d’être fauchés avant la belle saison.

Et puis, le jardin l’Ortalet, c’est aussi une terre d’accueil de la faune. Un abri à oiseau a été construit dans le fond. Mais bon, au cas ou, les jardiniers ont fabriqué un épouvantail sympathique au milieu des parcelles…

La journée des jardins partagés

La journée des jardins partagés

 

Le samedi 3 octobre, l’association temps Libre accueillait la journée des jardins partagés de Nîmes Métropole dans son jardin pédagogique « L’ortalet ». Cet événement a pour but la promotion de ces potagers collectifs avec bien souvent l’idée d’éducation à l’environnement et au développement durable. C’est plus de 140 personnes tous âges confondus qui sont passées participer à un atelier, faire une visite ou assister aux spectacles.

On avait rarement autant entendu parler de compost, insectes, permaculture ou encore d’associations de plantes. L’ambiance sérieuse et conviviale des ateliers adultes notamment sur le « sol vivant » a ravi les jardiniers amateurs qui sont repartis avec de nouvelles possibilités de cultiver. Les ateliers pour enfants ont permis d’aborder avec eux l’importance de la faune dans l’écosystéme et aussi qu’un jardin peut être beau.

Nîmes Métropole avait détaché une personne pour parler des composteurs que l’agglomération met à disposition pour 20 euros. La journée s’est terminée avec un peu de pluie entre 2 spectacles de qualité.